Liban : le rapport des forces (Raid numero 37 (juin 1989))

Discours et Textes, Samir Geagea

Actuellement, le Liban légal se confond avec le réduit chrétien, le quart d’un département français, peuplé d’un peu moins d’un million d’habitants. Son Premier ministre provisoire est le général Michel Aoun, qui est aussi le chef de l’armée libanaise. Sous ses ordres, seule une fraction de l’armée officielle tient ferme : 15000 à 16000 soldats, dont 30% de musulmans. A côté de cette armée équipée à l’occidentale, on trouve les milices chrétiennes, regroupées sous le nom de Forces Libanaises : 17000 hommes, se reconnaissant pour chef Samir Geagea, organisés comme une véritable force militaire avec infanterie, blindés, artillerie et troupes de montagne. Soutenues matériellement par l’Irak, dont l’ambassade est à Beyrouth –Est, les FL disposent même de missiles Frog-7 qui pourraient être tirés sur Damas si la décision en était prise.

Apres une douloureuse semaine de guérilla inter-chrétienne en février 1989 pour le contrôle du port de Beyrouth, où Aoun a pris le dessus sur Geagea, l’entente s’est instaurée dans le camp chrétien, qui peut maintenant faire l’addition de ses forces : 32000 hommes environ.

En face, les milices musulmanes de diverses obédiences en alignent 15000 à 20000 et l’armée syrienne d’occupation, sous le couvert d’une force arabe de dissuasion, occupe les 3/4 du pays avec 35000 hommes environ.

-L’armee syrienne :

Avec un peu plus de 400000 hommes dans l’active, l’armée syrienne est l’une des plus puissantes de la région. Presque entièrement équipée de matériel russe, organisée suivant le modèle rigide du grand frère soviétique, elle en possède tous les points forts (notamment une très forte artillerie) mais aussi des faiblesses au niveau de la coordination des forces.

Armée de Terre (300000 hommes) :

-2 corps d’armée.

-5 divisions blindées.

-4 divisions mécanisées.

-3 brigades d’artillerie.

-1 division de paras-commandos.

-7 régiments indépendants de forces spéciales.

-3 brigades de missiles sol-sol avec 24 Front-7, 18 SCUD-B et 36 SS-21.

-9 bataillons de missiles sol-air SA-6, 7, 8, 9 et 13.

-2 brigades de défense côtière.

Matériel terrestre :

-4000 chars (1800 T-54/55, 1100 T-62M et T-62K, 1100 T-72 et T-72M).

-3900 véhicules blindés divers (800 BRDM-2, 1800 BMP-1, 1300 BTR-40/50/60/152 et OT-64).

-2800 pièces d’artillerie et mortiers lourds (calibres de 100 a 240 mm).

-1300 missiles antichars SAGGER, SPIROT et MILAN.

-1700 canons anti-aériens (du 23 mm au 100 mm).

Aviation : (45000 hommes, 478 avions de combat, 110 hélicoptères de combat) :

-8 escadrilles d’attaque au sol (85 Mig-17, 15 Su-7, 28 Su-17, 19 Su-20, 50 Mig-23 BM).

-13 escadrilles d’interception (30 Mig-25, 175 Mig-21, 70 Mig-23). Des Mig-29 ont été récemment livrés.

-Reconnaissance (6 Mig-25R).

-2 escadrilles de transport (23 avions de types divers) et 130 appareils d’entraînement.

-Hélicoptères de combat (50 Mi-24, 35 SA-342 Gazelle, 25 Mi-8 armés. 12 Gazelle en commande).

-Hélicoptères de transport (60 Mi-8, 30 Mi-17, 10 Mi-2).

Défense anti-aérienne (60000 hommes) :

-392 SA-2/3 en 60 batteries.

-200 SA-6 en 27 batteries.

-48 SA-5 en 8 batteries (2 régiments).

La Syrie dispose en outre d’une petite marine de 2500 hommes, avec 3 sous-marins, 2 frégates et une cinquantaine de petits bâtiments de surface, 32 hélicoptères Mi-14 et 8 Ka-25.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s