Mercredi 29 juin 1988: Chute de Chatila, nouvelles mesures de sécurité dans l’Iqlim. Le grignotage syrien inquiète l’Est politique (L’Orient-Le Jour)

Discours et Textes

La chute du camp de Chatila aux mains des dissidents palestiniens prosyriens est, certes, à inscrire au compte de la traditionnelle lutte d’influence que se livrent depuis plusieurs années le régime syrien et le leadership de l’OLP. Mais les retombées d’un tel développement se feront incontestablement ressentir sur l’équilibre des forces sur la scène locale à la veille des élections présidentielles. C’est sous cet angle que les milieux politiques libanais percevaient hier ce nouvel épisode de la guerre des camps qui dure déjà depuis un peu plus de trois ans.

Il apparaît en effet à de nombreux observateurs que la Syrie est engagée dans un processus lent et progressif visant à lui permettre de renforcer son emprise sur l’ensemble des régions islamiques et de maîtriser ainsi le plus d’atouts possibles dans la perspective de l’échéance des présidentielles. C’est dans ce contexte qu’est également perçu le grignotage de l’Iqlim el-Kharroub par les forces syriennes qui ont installé sur la route côtière de cette région des barrages leur permettant de contrôler l’accès au Sud, et notamment à l’Est de Saïda où se sont réfugiés hier, après 12h d’attente, les combattants du Fath évacués de Chatila.

Ce grignotage progressif syrien entrepris d’une manière concomitante avec la relance du dialogue entre Baabda et Damas est vu d’un mauvais oeil par l’Est politique, et les FL ont notamment mis en garde hier contre les retombées néfastes sur l’ensemble de la conjoncture de l’escalade enregistrée dans la guerre des camps. Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion hebdomadaire du conseil de commandement, les FL ont souligné que cette escalade est en contradiction avec l’atmosphère positive qu’entretiennent les pourparlers libano-syriens. Mettant en garde contre la détérioration de l’état de la sécurité provoquée dans les circonstances actuelles à la veille des élections présidentielles, les FL ont souligné qu’une telle détérioration sur le terrain risque de faire manquer l’occasion nationale qui pointe à l’horizon.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s