Samedi 14 mai 1988: L’explosion de Mastita visait Geagea (L’Orient-Le Jour)

Discours et Textes, Samir Geagea

La violente explosion qui s’est produite tard dans la soirée de jeudi, vers 22h30, à proximité du village de Mastita (caza de Jbeil) visait le commandant en chef des FL, M. Samir Geagea.
Contrairement aux premières informations parvenues aux salles de rédaction, l’explosion ne s’est pas produite à l’intérieur d’une caserne des FL, mais sur une route secondaire menant au village de Mastita. La charge explosive avait été dissimulée dans la carcasse d’une vieille voiture qui était abandonnée au bord de la route. La déflagration a eu lieu lors du passage du convoi de M. Geagea.
Selon certaines informations non confirmées, le leader des FL était dans le convoi, mais il n’a pas été atteint en raison notamment du fait que sa voiture est blindée et que l’explosion n’a pas eu lieu au niveau du véhicule à bord duquel il se trouvait.
D’autres sources ont toutefois donné la version suivante des faits: les services de sécurité des FL ont découvert le complot jeudi en début de soirée, et en ont informé M. Geagea qui se trouvait dans le secteur de Mastita. Dans le but de démasquer et d’arrêter les exécutants, la charge explosive n’a, cependant, pas été désamorcée, et décision fût prise de faire passer quand même sur les lieux de l’attentat la voiture blindée de M. Geagea ainsi qu’une 2e voiture blindée à bord de laquelle se trouvaient des gardes du corps. Les conducteurs des deux véhicules, selon les mêmes sources, avaient reçu pour instruction de circuler sur le bord de la route opposé à l’emplacement de la charge explosive de manière à éviter les retombées de la déflagration dont l’impact devait également être atténué par le blindage des voitures et la configuration du terrain. Ces mêmes sources précisent que les deux personnes blessées lors de l’attentat n’ont été atteintes que de contusions dues au souffle.
Dans le même temps, des éléments des services de sécurité FL avaient bouclé discrètement, et à la faveur de la nuit, l’ensemble du secteur de manière à empêcher la fuite des exécutants. De ce fait, poursuit la source susmentionnée, aussitôt après la déflagration, une opération de ratissage rapide a été effectuée dans le secteur et plusieurs personnes soupçonnées d’être les exécutants de l’attentat auraient été arrêtées par les FL. Cette version des faits n’a pu être confirmée de source indépendante.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s