Samedi 29 octobre 1988 : Concentrations militaires dans les secteurs du Metn, du Koura, et du Jurd de Batroun : Aoun : les syriens préparent une attaque contre les régions Est : Geagea déterminé à mettre un terme aux ingérences de Damas dans les affaires libanaises (L’Orient-Le Jour)

Discours et Textes, Samir Geagea

La course contre la montre est-elle sérieusement engagée entre l’épreuve de force sur le terrain et les démarches politiques, axées essentiellement, au stade actuel, sur les efforts visant à réunir un sommet arabe extraordinaire consacré au Liban ? Une telle question, devenue classique dans le jargon de la guerre libanaise, est aujourd’hui à nouveau d’actualité du fait des concentrations armées signalées sur les différents fronts qui ceinturent la zone Est. Ces bruits de bottes ne signifient certes pas, nécessairement, que l’escalade militaire est inéluctable dans l’immédiat, mais il n’en reste pas moins que l’on assiste à une confrontation politique désormais ouverte entre le pouvoir libanais et la Syrie que le chef du gouvernement, le général Michel Aoun, a accusé hier, sans ambages, de préparer une attaque contre les régions Est, et surtout, de s’immiscer dans les affaires intérieures du Liban, à tous les niveaux.

Que le leader des FL, M. Samir Geagea, réaffirme comme il l’a lui aussi fait hier qu’il est déterminé à mettre un terme aux ingérences de Damas au Liban, cela correspond parfaitement à la logique suivie par l’Est politique. Mais lorsque le général Aoun, en sa qualité de Premier ministre, réclame sans ambiguïté aucune le retrait syrien et israélien du Liban, une telle position donne à la crise libanaise une dimension nouvelle qui ouvre la voie à des perspectives tout aussi nouvelles.

Les propos tenus par le chef du gouvernement et le leader des FL, dans 2 interviews à l’agence Reuter, coïncident avec les informations, rapportées par diverses sources, faisant état de préparatifs militaires dans les secteurs du Koura, du Jurd de Batroun et du Metn contrôlés par l’armée syrienne. Ces indications ont été confirmées par le général Aoun lui-même, ainsi que par des milieux de l’Est qui précisent à ce sujet que 2 brigades des Forces Spéciales syriennes ont pris position dans la haute montagne du Nord, notamment dans la région proche de Tannourine, faisant face aux fronts tenus par les FL. 2 bataillons de l’Armée de Libération Palestinienne, encadrée par des officiers syriens, se sont également déployés dans le Metn, appuyés par des miliciens du Parti Syrien National Social (PSNS).

Les mêmes sources de l’Est affirment de surcroît que Damas a fourni récemment à ses milices alliées, notamment le PSNS et au groupe de M. Elie Hobeika, du matériel militaire et des munitions. Ces sources soulignent à ce sujet que les hommes de M. Hobeika auraient reçu 12 blindés qui ont pris position sur les fronts du Nord. Parallèlement, précisent les milieux susmentionnés, des cadres du Baas prosyrien organisent dans la région chiite de la Békaa une campagne de recrutement pour le compte des milices d’Amal et de M. Hobeika. A Beyrouth, le PSP et Amal auraient, pour leur part, reçu de Damas d’importantes quantités d’armes.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s