Extrait de la notice biographique publiée dans les journaux libanais à la veille de son élection

Bachir Gemayel, Discours et Textes

Né à Beyrouth, le 10 novembre 1947, Béchir Gemayel est le plus jeune d’une famille de six enfants: quatre filles et deux garçons. Enfant terrible de la famille, il était un diable à l’école. Mais malgré sa turbulence et son espièglerie, il était aimé de tous ses éducateurs. Quant à ses camarades, ils étaient certes à cent lieues d’imaginer qu’il serait un jour candidat à la présidence de la République, mais ils étaient certains qu’il réussirait dans la vie: “Il a toujours obtenu ce qu’il voulait, affirment-ils, car, tout en ayant un coeur d’or, il réagissait violemment contre tout ce qui pouvait l’empêcher de faire ce qu’il désirait”. Ainsi, on raconte que lorsque son père résistait à ses caprices, il s’acharnait à déchirer ses portraits collés sur les murs de Bikfaya. Un jour, les Kataëb le surprirent en flagrant délit et, ne le reconnaissant pas, le sermonèrent vertement. Guère intimidé, il riposta: “C’est mon père, je suis furieux contre lui et libre de m’en prendre à son portrait”.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s