Geagea : Le projet des petites circonscriptions bénéficie « jusqu’ici » du soutien de 55 députés

Discours et Textes, Samir Geagea

Geagea : Le projet des petites circonscriptions bénéficie « jusqu’ici » du soutien de 55 députés

M. Geagea présidant la réunion du bloc parlementaire FL. Photo Aldo Ayoub

Les FL condamnent « l’unilatéralisme » du Hezbollah dans l’affaire du drone et soulignent qu’il revient exclusivement au gouvernement de défendre le Liban contre les violations israéliennes.

Le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, a affirmé hier que la proposition de loi électorale présentée par les FL conjointement avec les Kataëb et le député Boutros Harb et qui est fondée sur le mode de scrutin majoritaire et un découpage en 50 circonscriptions, bénéficie jusqu’ici du soutien de 55 parlementaires.
M. Geagea, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse à Meerab à l’issue d’une réunion du bloc parlementaire des FL, a laissé ainsi entendre que le bloc du Futur voterait en faveur de cette proposition. Le chef des FL, qui vient de rentrer d’une visite en Arabie saoudite au cours de laquelle il s’est entretenu avec l’ancien Premier ministre Saad Hariri, a indiqué qu’il s’est entendu avec ce dernier sur une « stratégie globale autour de la question électorale à partir de la (proposition de) loi sur les petites circonscriptions », présentée par les chrétiens du 14 Mars.

« Pour ce qui est des détails, vous en connaîtrez la teneur de façon progressive », a-t-il ajouté à l’adresse des journalistes, avant d’inviter le chef du CPL, le général Michel Aoun, à se rallier à la proposition des petites circonscriptions.
Il a accusé le général Aoun de « faire de la surenchère » en proclamant son soutien au projet du Rassemblement orthodoxe, qui préconise l’élection des députés de chaque communauté par les membres de la communauté correspondante. « Qu’il commence par retirer son aval au projet soumis par le gouvernement », a-t-il dit.
M. Geagea a d’autre part fortement critiqué le ministre des Affaires étrangères, Adnane Mansour, au sujet des préparatifs en vue de permettre le vote des émigrés libanais aux législatives du printemps prochain.
« La persistance du ministre à inventer des prétextes fallacieux afin de fuir ses responsabilités légales les plus élémentaires vis-à-vis des Libanais non résidents dissimule une intention d’entraver le vote des émigrés », a-t-il affirmé, avant de poursuivre : « Le bloc FL impute au ministre des Affaires étrangères et au gouvernement réuni la responsabilité de prendre les mesures nécessaires pour permettre aux Libanais non résidents d’exercer leur droit de vote. »

Le drone iranien du Hezbollah
Sur un tout autre plan, le chef des FL s’est longuement attardé sur l’affaire du drone dont le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait revendiqué la semaine dernière l’envoi au-dessus du territoire israélien.
« L’envoi d’un avion iranien en Israël en ce moment précis n’a rien à voir avec n’importe lequel des slogans que le Hezbollah lance. Il s’agit d’un message direct adressé par l’Iran à Israël et à l’Occident dans le cadre de l’épreuve de force en cours dans la région », a souligné M. Geagea.

« La prise de décision grave de ce type est du ressort exclusif de l’État libanais. Aucun parti politique, aussi important qu’il soit, ne saurait s’en acquitter de façon unilatérale, mettant ainsi en péril le peuple libanais et ses intérêts », a-t-il ajouté.

« La manière adéquate de riposter aux violations israéliennes de l’espace aérien libanais ne consiste pas à permettre davantage de justifications pour ces violations, ni à envoyer un avion qui a été abattu peu de temps après son décollage. Elle consiste à mettre au point un plan défensif cohérent de la part du gouvernement exclusivement et dont la mise en œuvre revient exclusivement au ministère de la Défense », a encore dit M. Geagea.
En tout état de cause, a-t-il poursuivi, « les violations israéliennes n’autorisent pas le Hezbollah à en tirer prétexte pour agir unilatéralement, d’autant plus que les séquelles de la guerre de juillet 2006 n’ont pas encore été résorbées ».
« La persistance du Hezbollah à vouloir attirer le danger israélien à l’intérieur du Liban, et pour des raisons purement iraniennes, lui fait assumer, à lui et à l’ensemble des forces du 8 Mars, l’entière responsabilité de toutes pertes humaines et dégâts matériels que le Liban subirait du fait de cette volonté de le placer dans l’œil du cyclone et de l’entraîner dans des conflits régionaux qui ne le concernent pas », a-t-il conclu.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s