Le PNL commémore le 13 octobre et l’assassinat de Dany Chamoun dans un climat rassembleur

Ahrar, Discours et Textes, Parti National Libéral

Le PNL commémore le 13 octobre et l’assassinat de Dany Chamoun dans un climat rassembleur

Le PNL a commémoré samedi le souvenir du 13 octobre et de Dany Chamoun. Photos Marwan Assaf

Le PNL a commémoré samedi l’assassinat de Dany Chamoun lors d’une cérémonie à Baabda, durant laquelle de nouveaux adhérents au parti ont prêté serment.

Le Parti national libéral (PNL) a organisé le samedi 13 octobre un grand rassemblement à l’Institut antonin de Baabda, pour commémorer l’assassinat du martyr Dany Chamoun et de sa famille. Par la même occasion, le PNL a annoncé l’adhésion d’un important nombre de jeunes au parti, dans le cadre de la restructuration de l’organisation estudiantine du PNL, entamée et annoncée il y a un an.

Étaient présents à la cérémonie, placée sous le thème « Nationalistes jusqu’au martyre pour que reste le Liban… Le Liban des libres », le leader PNL, le député Dory Chamoun, son fils Camille, le vice-président du parti Kataëb, Chaker Aoun, les députés Marwan Hamadé, Fouad el-Saad, Georges Adwan (représentant les Forces libanaises et Samir Geagea), Henri Hélou, Fadi Habre, les anciens députés Pierre Daccache, Salah Haraké et Mansour el-Bone, l’ancien commandant en chef de l’armée Ibrahim Tannous, le colonel Antoine Jreij, représentant le commandant de l’armée le général Jean Kahwagi, le colonel Georges Haddad, représentant le directeur général des Forces de sécurité intérieure Achraf Rifi, mais aussi May Chidiac et Gabriel Murr. C’est la première fois, note-t-on, que le PNL accorde un tel caractère rassembleur et fédérateur à la commémoration du 13 octobre et de l’assassinat de Dany Chamoun. Cette commémoration a été principalement marquée cette année par une participation du Courant démocratique chiite, tant au niveau de la présence que des interventions.

Ainsi après un bref discours du président de l’organisation estudiantine du PNL Simon Abi Dergham, le président du mouvement Le Liban des compétences, Ahmad el-Assaad, a pris la parole pour affirmer que « Dany Chamoun a été assassiné parce qu’il n’a pas accepté de se soumettre au régime syrien ». « Ce régime, comme d’habitude, a essayé d’occulter sa responsabilité comme il l’a toujours fait lorsqu’on l’accusait de tous les crimes et des explosions qui se produisaient au Liban durant les décennies passées, a affirmé Ahmad el-Assaad. Aujourd’hui, on essaie de nous faire croire que le conflit se déroule entre ceux qui protègent le Liban sous le solgan de la Résistance, et ceux qui veulent se soumettre à l’ennemi israélien. Mais à quoi donc résiste le Hezbollah, autre que le développement du pays, sa stabilité et la chute du régime syrien ? »

De son côté, l’ancien député chiite Salah Haraké a évoqué sa désillusion : « Nous avons porté les armes et combattu, et nous avons détruit le Liban. Sommes-nous arrivés à l’État moderne que nous voulions ? Le défaut ne réside pas dans la Constitution ni dans la loi, mais en nous-mêmes. » M. Haraké a appelé à l’élimination du sectarisme politique et à la formation d’un Sénat, souhaitant aux jeunes de réussir dans la réalisation du pays dont ils rêvent.
Quant à Gabriel Murr, il s’en est pris au général Michel Aoun, assurant que « ceux qui se battaient à nos côtés avant l’an 2005 ont perdu leur dignité en échange de quelques sièges au Parlement et au cabinet ». « J’aurais aimé que ce parti soutienne le fait que le Liban a besoin de liberté et d’indépendance, non pas d’une visite à Brad ou d’un baiser du président Bachar el-Assad. Nous avons aujourd’hui besoin de vrais hommes. C’est ce que m’a appris Dany Chamoun », a-t-il ajouté.

D’autre part, le député Marwan Hamadé a tenu à affirmer que « le PNL a payé le prix de tous les sacrifices qu’il a offert pour le Liban, mais il n’est plus une minorité depuis qu’il fait partie du 14 Mars ». S’adressant à Dany Chamoun, Marwan Hamadé a déclaré : « On a voulu te tuer parce que tu leur as fait peur. Ces cerveaux qui ne supportent pas la différence d’opinion, aujourd’hui agonisent en Syrie et disparaîtront avec tous leurs alliés. Pourtant, il subsiste au Liban des cerveaux sous occupation que nous devons libérer pour l’intérêt du pays. »
Enfin, un documentaire sur Dany Chamoun a été visionné, avant que les jeunes adhérents au parti prêtent serment. Clôturant la cérémonie, Dory Chamoun a salué ces jeunes, puis rendu hommage à tous les martyrs du pays, notamment les pères Cherfane et Abi Khalil, assassinés en ce jour à Deir el-Kalaa, à Beit-Méry.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s