Geagea appelle à la formation d’un « gouvernement souverainiste effectif »

Discours et Textes, Samir Geagea

Geagea appelle à la formation d’un « gouvernement souverainiste effectif »

Quelques heures après les obsèques, hier après-midi, de Wissam el-Hassan et de son accompagnateur, le chef du parti des Forces libanaises, Samir Geagea, a fait en début de soirée une déclaration radiodiffusée dans laquelle il a réitéré son appel à la démission du gouvernement de Nagib Mikati, se prononçant pour la formation d’un « gouvernement souverainiste effectif ».
Évoquant les retombées de l’assassinat de Wissam el-Hassan, M. Geagea a appelé le public du 14 Mars à « rester prêt à poursuivre une action sérieuse et effective afin d’aboutir cette fois-ci au salut et de sortir du cycle des obsèques organisées pour faire les adieux aux martyrs ». « Il n’est pas concevable de continuer à passer d’obsèques en obsèques, a déclaré le leader des FL. Soyez prêts à mener un combat qui devrait se poursuivre jusqu’à la réalisation d’une restructuration du pouvoir pour que nous puissions bénéficier de la sécurité et de la stabilité, et que le Liban puisse profiter de la dignité et de la prospérité. »

M. Geagea a d’autre part fait assumer à « la majorité au sein du gouvernement la responsabilité, directe ou indirecte, de l’état d’insécurité ». Il a réitéré son appel au départ du cabinet Mikati « en dépit du fait que ce gouvernement regroupe des amis et des personnes de bonne foi ». « Nous comptons sur la sensibilité nationale de certains membres de ce gouvernement afin qu’ils présentent leur démission », a-t-il déclaré, avant d’ajouter : « La seule possibilité qui s’offre à nous après le départ du cabinet actuel est la formation d’un gouvernement souverainiste national effectif. Il s’agit là de la seule option qui présente une opportunité véritable et sérieuse de sortir du cercle vicieux de l’insécurité. »
Après avoir rendu hommage à la mémoire de Wissam el-Hassan, de son accompagnateur Ahmad Sahyouni et des autres victimes de l’attentat d’Achrafieh, M. Geagea a déclaré que « la majorité au sein du gouvernement est responsable de cet assassinat ». « Entre 2005 et 2010, nous avons essayé l’expérience du gouvernement d’union nationale et nous avons abouti à des résultats catastrophiques au niveau de la paralysie des institutions et de l’agression perpétrée contre Beyrouth et certaines régions, a poursuivi le leader des FL. Nous avons essayé ensuite le gouvernement du 8 Mars et des centristes, et le résultat a été l’assassinat de Wissam el-Hassan, après les deux attentats de Meerab et de Badaro (contre Boutros Harb), parallèlement à l’insécurité et la dégradation dans différents domaines. » « La seule opportunité qui nous reste est donc la formation d’un gouvernement souverainiste effectif pour aboutir à la sécurité et la stabilité », a conclu M. Geagea.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s