Jusqu’au sacrifice… 46 ans au service de la nation – Nouveau Magazine numéro 1322 du 4 décembre 1982

Bachir Gemayel, Camille Chamoun, Discours et Textes, Fadi Freim, Kataëb, Phalanges Libanaises, Pierre Gemayel

L’affiche du 46e anniversaire de la fondation du parti Kataëb n’a jamais paru aussi vraie, n’a jamais pris une telle ampleur. Il y a foule, ce dimanche matin à Antélias. Une foule venue surtout comme en pèlerinage. Venue aussi pour un dernier hommage à celui qui, tout en appartenant au parti, était devenu le bien de tous les libanais. Et comment ne pas l’évoquer en un tel anniversaire ? Comment ne pas se rappeler le 45e anniversaire devenu « le jour de la promesse » et qui a marqué le véritable début de la bataille politique de cheikh Bachir ?

Fanfare, police militaire, gardes, toute la machine Kataëb est là pour célébrer le 46e anniversaire du parti. Elle a du mal à refouler les multiples sympathisants. Mais cette année, pas de défilé militaire ni de manifestation à ciel ouvert. Le parti est en deuil. Et cela se sent dans les moindres détails, se lit sur tous les visages. Dans la salle, les invités sont déjà là. Un rang pour les ministres, un rang pour les diplomates, un rang pour les députés, un autre pour les membres du bureau politique et un autre pour l’état-major des Forces Libanaises. Après l’entrée remarquée de Fady Frem, suivie de celle de cheikh Pierre Gemayel et du président Camille Chamoun, bras dessus bras dessous comme toujours, Joseph Hachem prend la parole. Il prononce un poème, presque une homélie qui donne la chair de poule à tout l’auditoire. Vient ensuite le tour de Charles Malek qui expose longuement la longue lutte des Kataëb à travers l’histoire du Liban. « Vous êtes placés désormais sous le microscope de l’Histoire qui surveille tous vos gestes et vos actes ». Le Dr. Malek expose ensuite les douze questions que l’on pose aujourd’hui aux Kataëb et au Liban en entier. Douze questions qui nous rappellent la gravité de l’heure et nous obligent à prendre conscience des multiples obstacles et des responsabilités historiques qu’il nous reste à assumer. C’est plus qu’un discours, c’est une étude qu’il faut longuement méditer.

Après Charles Malek, Edmond Rizk monte sur la tribune. Place alors aux élans enflammés et au ton passionné qui provoquera souvent les applaudissements de la foule. Edmond Rizk sait tenir son auditoire en haleine et, en parlant de cheikh Pierre Gemayel, l’ami, le guide, le père du martyr et de tous les martyrs, des larmes brillent dans ses yeux.

Avec Fady Frem, le ton est tout à fait différent. Avec des mots simples, précis, directs, il expose les grandes lignes de la politique des Forces Libanaises, tout en se mettant à la disposition totale du président de la République. Quoique court, son discours était celui que l’on attendait le plus et qui, d’ailleurs, a le plus marqué cette cérémonie : la reconnaissance au parti, l’allégeance à cheikh Amine, la coexistence intercommunautaire, la nouvelle équation libanaise et les relations israélo-libanaises. Tels ont été les thèmes de son allocution, réaliste et courageuse, dans le style habituel des Forces Libanaises. Que ceux qui avaient encore des doutes, se rassurent : Fady Frem a bel et bien repris le flambeau, avec émotion, certes, mais aussi avec force. « Je m’engage devant tous les libanais à ce que les Forces Libanaises demeurent fidèles à la voie tracée par le président martyr ; cheikh Bachir est vivant en nous ».

Elias Rababi, avec sa verve habituelle, prend à son tour la parole, défendant l’option militaire des Kataëb et faisant un tour d’horizon des multiples occupations qui se disputent le sol libanais. Pour terminer, un cri d’espoir et un appel à la collaboration avec le chef de l’Etat, ultime recours et détenteur du sort de la nation… Après 46 ans au service de la patrie, 46 ans allant jusqu’au plus grand des sacrifices, ce n’est certainement pas aujourd’hui que les Kataëb feront défaut au chef de l’Etat.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s