1er septembre 1979: Discours musclé de Bachir Gemayel

Bachir Gemayel, Discours et Textes

Le 1er au soir, dans un discours prononcé à Ghosta devant des émigrés, Bachir Gemayel critiquait une armée qui “se divertit depuis trois ans dans des parades télévisées pour faire croire à l’opinion publique qu’elle est dotée d’une cause”, lui déniant toute capacité, dans sa forme actuelle, de sauver le pays et soulignant qu’elle s’en est prise récemment aux Forces Libanaises à Ouyoun el-Simane et au Port pour faire oublier son fiasco à Kawkaba.

Le chef des Forces Libanaises avait demandé “aux gens du pouvoir de cesser de prêter l’oreille aux ambassadeurs et aux gouvernements qui ne cherchent qu’à mettre le Liban à genoux pour régler le problème du Proche-Orient à ses dépens. Ce que la Syrie n’a pu faire, que nul sous n’importe quel uniforme ne tente de le refaire”. Parlant du Sud, il avait noté que “les nôtres y sont la cible des mêmes menaces qu’Achrafieh et toutes les régions libérées ont connues durant quatre ans”, et estimé que dès lors “l’acceptation de toute aide devient possible ainsi d’ailleurs que toute prise de position sous la pression des coups reçus”.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s